Biodiversité

À la découverte de la biodiversité et de ses enjeux

A la découverte de la biodiversité

Le terme « biodiversité » est la contraction de deux mots : « biologie » et « diversité ». Ce terme était déjà utilisé dans les milieux scientifiques avant qu’il n’émerge médiatiquement, en 1992, lors du Sommet de la Terre de Rio
de Janeiro. À cette occasion, une définition a été adoptée au niveau international, à savoir :
« La variabilité des organismes vivants de toute origine y compris […] les écosystèmes […] dont ils font partie ; cela comprend la diversité au sein des espèces et entre espèces ainsi que celle des écosystèmes ».

L’homme en fait partie, bien que son action soit, pour une très large part, responsable de la perte accélérée de la biodiversité.

  1. Elle est habituellement considérée à trois niveaux :
    La diversité des espèces qui correspond à la variété des espèces d’animaux, de plantes, de champignons et de micro-organismes.
    Elle va du lapin au renard, en passant par le pissenlit, le bolet, le lézard des souches, la couleuvre à collier ou encore le navet.
  2. La diversité génétique qui se réfère à la diversité des gènes au sein d’une même espèce. Par exemple, les siamois et les angoras sont tous des chats mais ils ont une apparence différente.
  3. La diversité des écosystèmes* qui fait référence à la diversité des lieux de vie (naturels et semi-naturels*) comme la mer, les forêts, les mares, les lacs, les rivières, les prairies, les terrils… Une faune et une flore spécifique se développent dans ces différents écosystèmes.
Pourquoi faut-il préserver la biodiversité ?

Toutes les espèces sont importantes et doivent être préservées. La perte d’une seule espèce peut déséquilibrer un écosystème et entraîner
la disparition d’autres formes de vie (voir encadré sur la chaîne alimentaire). La biodiversité joue un rôle essentiel dans presque tous les aspects de notre vie. Elle est à l’origine de nombreux produits et services utilisés par les humains.